Voir la catégorie

Activités

ACTIVITES_RELACHE_COVER
Activités

La relâche 2017 : Une foule d’activités vous attend!

publié par Latulippe 28 février 2017 0 commentaires

Cette année particulièrement, l’hiver a déroulé son tapis blanc pour les activités de la semaine de relâche. Au menu, une foule d’animations et d’attraits sont disponibles pour petits et grands. Que ce soit en couple, entre amis ou en famille, vous trouverez certainement une activité pour combler votre semaine de relâche qui saura respecter votre budget.

Du lot, nous avons donc choisi cinq activités « coup de cœur » pour combler tous les goûts lors de cette semaine de congé.

DÉCOUVREZ LE PARC DE LA JACQUES-CARTIER

Où: Au relais du KM 10 du Parc National de la Jacques-Cartier, Route 175 Nord, QC
Quand: Du 4 – 12 mars 2017.
Coûts: 8,50$ par adulte et GRATUIT pour les 17 ans et moins.
Services: Animations, centre de découverte, relais chauffés, toilettes, hébergement ($), etc.

Cette année, deux finissantes en tourisme du Cégep Limoilou ont préparé plusieurs activités dans la neige pour une semaine de relâche en famille active et différente! Les activités sont gratuites et aucune réservation n’est requise. Apportez seulement des vêtements chauds et votre sourire! Voici quelques exemples de ce qu’elles vous ont préparé :

1. « Mon beau bonhomme » : Une compétition de construction de bonhomme de neige où vous pourrez même l’habiller.

2. « Artistes sur neige » : Construction d’un énorme château de neige. Apportez sceaux, pelles et laissez aller votre imagination!

3. « Bulles glacées » : Soufflez des bulles de savon… l’hiver! Venez découvrir ce qui se produit lorsqu’on fait des bulles dans les airs par grand froid.

4. « Colore-moi » : Petits et grands aimeront mettre à contribution leur imagination et leur créativité en laissant leur marque directement sur la neige.

5. « Tic-Tac-Toe » : Le jeu classique… réinventé façon hiver! Venez y jouer directement dans la neige.

Les adultes ne seront pas en reste avec l’événement « Tire-toi une bûche » qui combine les attraits hivernaux du parc et l’ambiance de l’époque des bûcherons. Vous pourrez marcher le long de la rivière Jacques-Cartier en raquettes jusqu’au crépuscule. De retour au camp, vous pourrez déguster de bonnes bières de microbrasserie et de délicieuses saucisses dans une ambiance chaleureuse au son d’un conteur.

Pour plus de suggestions d’activités dans les établissements de la Sépaq, vous pouvez consulter leur page spécialement dédiée à la relâche.

LE MONT-ROYAL, UNE MONTAGNE INCONTOURNABLE

Où: Parc du Mont-Royal, 1260, chemin Remembrance, Montréal, QC
Quand: À l’année.
Coûts: Tout dépend de l’activité et du besoin d’équipement (Gratuit à 50$).
Services: Activités de groupe, location d’équipement ($), cours privés ($), glissades, sentiers, patinoire, etc.

Une destination emblématique pour les Montréalais est sans aucun doute le secteur du mont Royal. Avec sa patinoire réfrigérée aux abords du pavillon du Lac-aux-Castors, ses glissades pour luges ou pour chambres à air ainsi que ses pistes de raquette et de ski de fond, c’est l’endroit idéal pour les amoureux du plein air, en ville!

L’AQUARIUM DU QUÉBEC, UNE RELÂCHE SUCRÉE!

Où: L’Aquarium du Québec, 1675 Avenue des Hôtels, QC
Quand: Du 4 – 12 mars 2017 (tous les jours de 10h à 16h).
Coûts: 18,50$ (Adultes), 16,50$ (Aînés), 9,25$ (Enfants de 3 à 17 ans) et GRATUIT (Enfants de 2 ans et moins) – forfaits familiaux disponibles.
Services: Toilettes, tentes chauffées, animation, glissades, restaurants ($), boutiques ($), etc.

Cette année, vivez une relâche « sucrée » à l’Aquarium de Québec. En effet, durant toute la semaine de relâche, le menu dans tous ses points de restauration sera adapté à la thématique de la cabane à sucre. De plus, une foule d’activités et d’animations seront au rendez-vous : village de saveurs et découvertes, glissades, mascotte, jeux gonflables et, évidemment, visite de l’aquarium. C’est le moment idéal pour prendre l’air et pour s’émerveiller en contemplant des phoques, des morses et des ours polaires heureux de batifoler dans l’eau glacée!

De plus, jusqu’au 11 mars, le Festi Lumière se poursuit! Vous pourrez donc faire durer le plaisir jusqu’à la tombée du jour.

UNE DESCENTE EN LUGE AU MASSIF

Où: 455, Route 138, Petite-Rivière-Saint-François, Québec, GOA 2LO
Quand: 27 décembre 2016 – 16 avril 2017 (ou jusqu’à ce que les conditions le permettent).
Coûts: 39,95$ par personne (10 ans et plus), GRATUIT (pour les moins de 10 ans).
Services: Prêt de la luge, nourriture ($), toilettes, etc.

Pour une expérience de luge unique en Amérique du Nord : dévaler à toute vitesse le Massif de Charlevoix sur une pente de 7,5 km! La glissade est d’une durée d’environ deux heures. Toutefois, il n’y a pas de course et chacun effectue la descente à son rythme. Ainsi, vous pourrez vous arrêter au refuge à mi-montagne afin de vous réchauffer en sirotant une boisson chaude. Plaisir et sensations fortes sont au rendez-vous!

ZOO DE GRANBY, MÊME L’HIVER!

Où: Zoo de Granby, 1050 Boulevard David-Bouchard S, Granby, QC.
Quand: Tous les jours du 25 février au 12 mars 2017.
Coûts: 21,95$ (Entrée pour les 13 – 64 ans), 13,95$ (Enfants de 3 – 12 ans), 5,95$ (Bambins de 2 ans), GRATUIT (Poupons de moins de 2 ans) et 18,95$ (Aînés de 65 ans et plus).
Services: Toilettes, casiers, carte du zoo, poussettes ($), location d’équipement ($), boutiques ($), restaurants ($), hébergement ($), etc.

Voici une occasion en or pour redécouvrir le Zoo de Granby, car depuis quelques années, il est possible de voir les animaux même lorsqu’il neige! Vous serez sans doute fascinés par la beauté des lieux ainsi que par le comportement des animaux l’hiver. Plusieurs espèces vivent à l’extérieur toute l’année dont le tigre de l’Amour, le léopard des neiges et les macaques japonais.

Durant la semaine de relâche, une quinzaine de présentations thématiques auront lieu chaque jour. De plus, vous pourrez profiter de la patinoire située en plein cœur du village, des glissades, des jeux gonflables et d’une foule d’autres activités!

CANOT-A-GLACE-LATULIPPE-blogue
Activités

Découvrez vos équipes de canot à glace Latulippe!

publié par Latulippe 7 février 2017 0 commentaires

Depuis quelques années, les Magasins Latulippe commanditent une équipe masculine et une équipe féminine de canot à glace. En tant que chef de file dans le domaine du plein air au Québec, nous sommes heureux de nous associer à ces athlètes intrépides afin de les épauler dans la pratique de ce sport traditionnel s’inscrivant dans la modernité québécoise. Durant les prochains mois, ces deux équipes participeront à plusieurs courses et auront besoin d’un maximum d’encouragements pour pousser la machine à fond et surpasser leurs limites. En espérant que cet article pique votre curiosité et vous incite à assister à leurs performances enlevantes sur le fleuve St-Laurent. Bonne lecture!

Histoire de l’équipe féminine de canot à glace Blaxton-Latulippe

L’équipe féminine de canot à glace Blaxton-Latulippe a trouvé son nom en mars 2011 durant la course du Grand Défi. À cette époque, elle s’appelait l’Équipe Cherche Commanditaire! En effet, c’était déjà la fin de leur première saison ensemble et les filles n’avaient toujours pas déniché de commanditaire. Ayant déjà fait un podium au Carnaval, elles s’apprêtaient à en rafler un second au Grand Défi.

« C’est lors de notre 2e tour que nous avons entendu le commentateur annoncer que nous avions trouvé un commanditaire! Super excitées, on redouble d’efforts pour notre 3e tour, pour finalement entendre que nous n’avions pas seulement trouvé un commanditaire, mais deux amis qui avaient décidé de nous prendre en charge! Louis Latulippe et son ami Antoine Rouleau du Blaxton Pub & Grill s’étaient unis pour commanditer ensemble leur première équipe de filles! » se rappelle Elisabeth Morin, responsable de l’équipe féminine depuis quatre ans déjà.
Depuis cette date, ces deux entreprises les appuient fidèlement à chacune de leur saison.

Membres de l’équipe féminine

L’année 2017 est celle du renouveau pour l’équipe féminine Blaxton-Latulippe. En effet, à la suite de nombreux changements dans la vie de ses membres (maternité, retour aux études, voyages, etc.), les filles ont choisi de prendre une année sabbatique en 2016 afin de pouvoir revenir en force en 2017. Quatre nouvelles membres se sont aussi ajoutées au groupe, deux duos de sœurs : Élisabeth et Julie Morin, qui ont joué au rugby ensemble durant plus de 10 ans, ainsi que Charlotte Lafleur et Emma Olson, qui proviennent d’une famille passionnée par le canot à glace, leurs deux parents étant membres d’équipes élites. Charlotte termine son baccalauréat en génie des eaux et Emma est au cégep. Cette dernière est la plus jeune de leur équipe, mais ne laisse pas sa place dans le canot! Marie-Claude Savard, considérée comme la « maman de l’équipe », s’occupe avec amour et patience des réparations du canot depuis les débuts de l’équipe Blaxton-Latulippe. Elle a été barreuse pendant longtemps, mais est maintenant en avant avec Elisabeth et Joannie Ferland.

Joannie est professionnelle de recherche en océanographie et connaît très bien les mystères des marées du fleuve St-Laurent. Anciennement de l’équipe Passion Kraft durant les dernières années, elle a choisi de se joindre à Blaxton-Latulippe pour la saison 2017. La barreuse et capitaine de l’équipe, Véronique Delisle, est quant à elle une pro de rafting. Elle a atteint les championnats du monde des quatre dernières années et se prépare activement pour celui de 2017 qui aura lieu au Japon! Blaxton-Latulippe est une équipe intense qui donne tout durant ses courses. Les filles ont même pratiqué leur sport pendant 3 saisons consécutives avec Karen Paquin, joueuse de rugby et médaillée olympique! « C’est elle qui est la fondatrice de notre équipe et qui a tenu bon pour faire naître l’équipe Blaxton-Latulippe. Son esprit de guerrière nous suit encore aujourd’hui. Elle est même venue s’entraîner avec nous durant le temps des fêtes 2016-2017! Que demander de mieux? » proclame celle qui représente aujourd’hui l’équipe.

Quelques caractéristiques à posséder pour faire partie de l’équipe féminine

Selon Elisabeth, voici les caractéristiques nécessaires pour faire du canot à glace : « Il s’agit d’aimer les défis, de ne pas avoir peur de se lever tôt et d’être un peu fou! La passion du canot à glace est maladive et incurable. Tu deviens rapidement accro à te trouver sur le fleuve au lever du soleil pour t’entraîner aux heures de marées des courses. » De plus, comme les conditions de glace changent constamment, leur terrain de jeu est renouvelé à chaque sortie. L’expérience n’est donc jamais routinière. Finalement, un esprit d’équipe solide ainsi qu’un désir de dépassement de soi sont également nécessaires. « Les courses sont de bons moments pour nous dépasser et nous sommes toutes très compétitives, ce qui nous a rapprochées les unes des autres. Nous sommes toutes devenues de grandes amies. »

 

CANOT-A-GLACE-LATULIPPE-blogue2

 

Histoire de l’équipe masculine de canot à glace Latulippe

Éric Boudreau, responsable et membre fondateur de l’équipe, a commencé le canot il y a plus de 20 ans à la suite d’une invitation de Jacques Anderson, qui courait à l’époque avec son frère dans l’équipe Château Frontenac. « Jacques semblait trouver intéressant le fait que je rivalisais à l’échelle internationale en rafting et que je pratiquais le vélo de montagne de compétition. » Après deux années passées à ramer avec l’équipe du Château Frontenac, Éric a décidé de mettre sur pied sa propre équipe avec des compatriotes de son équipe de vélo de montagne qui avaient eux aussi de l’expérience en canot à glace. « Nous avons commencé avec un canot d’une valeur de 600 $, acheté sous le nom de Bagel Traditionnel. Par la suite, plusieurs changements de coéquipiers ainsi que des changements de commanditaires sont survenus, mais tranquillement nous avons fait notre chemin », se souvient-il.

L’équipage masculin

Depuis plus de huit ans maintenant, ils concourent sous les couleurs du Magasin Latulippe. Marc-André Hébert s’est joint à l’équipe il y a plus de 10 ans, étant à l’époque membre de l’écurie Volvo, suivi par Tony Allaire. « J’ai parcouru le monde avec Tony pour des compétitions de rafting lorsque nous étions dans l’équipe canadienne », se rappelle le fondateur de l’équipe masculine. Finalement, Thierry Gaudet Savard et Julien Guillemette, qui avaient chacun leur propre expérience sportive, se sont joints à l’équipe. Cette année, Philippe Vaillancourt et Pierre Germain, deux canotiers d’expérience, complètent l’équipage afin d’effectuer une rotation lors du parcours des sept courses.
L’équipement nécessaire.Contrairement à la croyance populaire, il n’est pas nécessaire de porter un drysuit (ou une combinaison de plongée étanche) pour pratiquer ce sport.

En effet, le canot à glace est une activité sportive à très haute intensité. Il est donc préférable d’opter pour des vêtements de ski de fond afin d’évacuer la transpiration pour ne pas avoir froid. Il suffit de porter une couche de base d’une bonne épaisseur superposée d’un manteau respirant et coupe-vent, comme le Nova de marque Salomon, pour affronter les températures froides sur l’eau. Pour plus de confort, la laine mérinos est un matériau très recherché dans les couches de base, les bas, les mitaines et les tuques lors des sorties en canot à glace. Ajoutez à l’ensemble des crampons à clous afin d’adhérer à la glace et vous serez prêt à affronter le fleuve!
Pourquoi pratiquer ce sport?

« Pour moi, le canot à glace correspond à un moment de paix. Tu ne penses à rien d’autre qu’au chemin que tu dois emprunter sur les glaces afin de te rendre où tu as décidé d’aller », dit Elisabeth, toujours aussi amoureuse du sport.
« Bien que le fleuve puisse être capricieux, si tu as une bonne synergie dans ton canot, tu peux te rendre où tu le souhaites en forçant suffisamment! Un bon entraînement s’impose, et ce, au moins 4 mois avant la saison. Je conseille à tous les nouveaux canotiers ou ceux désirant essayer ce sport de ne pas avoir peur. Soyez prudents, équipez-vous bien mais amusez-vous et profitez de ce merveilleux sport! »

De son côté, Éric pratique le canot à glace pour l’esprit de groupe, les défis toujours différents ainsi que pour affronter les éléments. « Pour moi, le canot à glace, c’est plus qu’un sport. C’est aussi une activité sociale, un peu comme ceux qui jouent au hockey avec leurs chums dans les ligues de garage! On passe du bon temps tout en ayant un défi de haut niveau afin de se mettre en forme. » Son seul conseil est de ne pas pratiquer ce sport pour la performance. Si c’est le cas, il faut être très patient, car le succès vient en grande partie de l’expérience.

Pour suivre vos deux équipes

Avec les réseaux sociaux, c’est maintenant plus facile que jamais de suivre les deux équipes de canot à glace parrainées par Latulippe. C’est pourquoi nous vous invitons à visiter la page Facebook de l’équipe masculine ainsi que celle de l’équipe féminine afin d’être à l’affût des dernières nouvelles et de connaître leur classement aux courses!

Vous pouvez également assister à leurs performances lors du « circuit des glaces » qui comporte sept courses au total. Les emplacements sont nombreux, allant de Rimouski à l’est jusqu’à Montréal à l’ouest, en passant par Sorel-Tracy, Portneuf et Québec. Le circuit complet est présenté sur le site de l’ACCGQ.
La dernière course à laquelle les deux équipes ont participé était celle du Carnaval du Québec, au bassin Louise près du traversier Québec-Lévis. L’équipe masculine Latulippe ainsi que l’équipe féminine Blaxton-Latulippe sont arrivées en 6e position dans leurs catégories respectives. Félicitations!
Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : http://canotaglace.com/.

Nous vous attendons en grand nombre aux prochaines courses!

ban_blogue_20170116
Activités

Choisir la bonne mangeoire d’oiseaux pour l’ornithologie

publié par Sylvain Lessard 17 janvier 2017 0 commentaires

J’ai toujours cru aux effets positifs de la zoothérapie, un type de thérapie procurant du bien-être par le contact avec les animaux. Bien entendu, cette pratique concerne principalement les animaux domestiques, tels les chiens et les chats. Saviez-vous toutefois que nous pouvons ressentir ce même bien être en présence d’animaux sauvages? Par exemple, rien n’est plus agréable que d’observer les oiseaux près de chez soi. Leur présence nous procure un état de liberté, de bonne humeur et de contemplation. Avec le bon matériel d’ornithologie et lorsqu’on sait comment s’y prendre, il est facile de les attirer.

En effet, la présence de mangeoires offrant différents types de graines aura un effet attractif sur une belle variété d’espèces d’oiseaux sauvages à divers moments de la journée. Éventuellement, à l’aide d’un guide d’identification, vous pourrez assez aisément les reconnaître et ainsi dresser la liste des espèces qui vous visite.

Vous n’avez pas besoin d’avoir un grand terrain en milieu naturel pour profiter des bienfaits de la visite d’oiseaux car, même avec un appartement situé au 2e étage en ville, vous pouvez attirer certaines espèces. En fait, les deux critères les plus importants pour réussir sont tout simplement la forme de la mangeoire et le type de graines offert et ce peu importe le quartier où vous demeurez.

Quelques notions de bases

Avant d’installer une mangeoire d’oiseaux, il faut connaître quelques principes fondamentaux. Par exemple, certains oiseaux se perchent aisément sur les branches et structures de toutes sortes, alors que d’autres sont tellement maladroits lorsqu’ils sont perchés qu’ils préfèrent marcher carrément sur le sol. Le choix de la forme et du type de mangeoires a donc une grande influence selon le type d’oiseaux que l’on veut attirer.

Un deuxième principe déterminant consiste à choisir le bon type de nourriture convenant aux espèces vivant dans votre voisinage. Bien sûr, il y a les fameuses graines mélangées mais celles-ci ne constituent pas le meilleur choix. Pourquoi? Parce qu’elles génèrent énormément de gaspillage engendré par les oiseaux qui vont trier eux-mêmes le mélange en cherchant le type de graines qu’ils préfèrent, tout en rejetant les autres à l’extérieur de la mangeoire.

Finalement, il est important de savoir au préalable que nourrir les oiseaux sauvages comporte un coût constant, malgré le fait que plusieurs types de graines soient somme toute très abordables. Comme les oiseaux prennent l’habitude de venir s’approvisionner à vos installations, cesser de les nourrir brusquement pourrait leur nuire et parfois même, mettre leurs vies en péril, particulièrement en hiver où les sources de nourriture se font plus rares.

Mangeoires pour les oiseaux percheurs

Les modèles mangeoires de type silo à grains peuvent accueillir plusieurs types de graines différentes allant du tournesol jusqu’au chardon. Leur forme caractéristique se reconnait facilement par les oiseaux et celles avec plusieurs petits perchoirs pouvant accueillir de nombreux oiseaux sont très populaires. Parmi ce groupe de mangeoires, les produits de la gamme Squirrel Buster comme le Classique 1015, de la marque québécoise Brome Bird Care, offrent un avantage certains par rapport aux autres modèles équivalents. En effet, ils ont une conception à l’épreuve des écureuils afin d’éviter qu’ils ne volent la nourriture que vous destinez à vos futurs amis à plumes.

Mangeoires à débit contrôlé

Les mangeoires à débit contrôlé comme le modèle Médiéval ont la forme d’une petite maisonnette qui est adaptée autant aux oiseaux percheurs qu’à ceux n’ayant pas la dextérité pour se percher sur un silo. De plus, cette catégorie de mangeoires a habituellement une plus grande capacité de stockage qu’un silo, ce qui permet de la remplir moins souvent. Enfin, son design habituellement plus recherché présente une esthétique supérieure plus attrayante dans votre arrière-cour tout en augmentant nettement la diversité d’espèces attirées.

Mangeoires spécialisées

En plus d’un silo et d’une mangeoire à débit contrôlé, vous pouvez installer à proximité de votre demeure des postes d’alimentation plus spécifiques à certaines espèces. Les plus fréquents sont les mangeoires à chardon, munies de très petites ouvertures, pour « gâter » les oiseaux aux becs très pointus comme les chardonnerets, tarins et sizerins. Il n’y a rien de plus agréable, que d’observer un groupe de chardonnerets jaune virevoltant autour d’une mangeoire en exhibant leur beau plumage coloré.

À cela, il est bon d’ajouter une mangeoire à protéine animale pour nos insectivores hivernaux. Un bloc de suif animal par exemple comblera les pics, les sitelles et plusieurs autres espèces voulant agrémenter leur diète d’une nourriture plus riche.

Type de graines

Bien qu’il existe de nombreuses variétés de graines sur le marché pouvant rendre notre choix difficile, c’est la simplicité qui est la clé du succès. J’entends par là la classique graine de tournesol qui est universellement prisée par la grande majorité des espèces aviaires. Il est préférable de prendre la variété noire plutôt que la rayée car elle procure un meilleur bilan énergétique pour l’oiseau. Avec le tournesol vous ne risquez donc pas de vous tromper.

Autrement, soyez prudent si vous utilisez du maïs, car même s’il est convoité par certains oiseaux, il risque d’attirer d’autres espèces indésirables tels les ratons laveurs. De plus, le maïs favorise la présence de nos fameux « oiseaux noirs » et également des pigeons qui sont quelques fois malpropres et dérangeants.

Quoi qu’il en soit, avec le temps, vous constaterez par vous-même les préférences alimentaires de vos amis ailés et pourrez ainsi ajuster le type de nourriture de vos postes d’alimentation afin de mieux plaire à leurs goûts.

En conclusion, comme vous pouvez le constater, il assez simple et peu dispendieux de combler les besoins alimentaires des oiseaux de votre entourage. Commencez tranquillement par attirer les espèces les plus communes comme les mésanges et les chardonnerets et vous verrez, en peu de temps, vous aussi serez conquis par ce passe-temps accessible.

Enfin, pour ne rien manquer leur plumage et comportements, une bonne paire de jumelles comme la jumelle Faucon 842 de Pèlerin est un essentiel. Avec cette dernière, leur présence vous apportera, à coup sûr, beaucoup de vie et de gaité dans votre quotidien.

blogue-sentiers-de-motoneige
Activités

Les plus beaux sentiers de motoneige au Québec

publié par Latulippe 11 janvier 2017 0 commentaires

La neige est tombée comme rarement en décembre, offrant des conditions plus qu’idéales sur un grand nombre de sentiers de motoneige. Amateurs de ce sport motorisé hivernal, préparez-vous à embarquer sur votre monture. Voici pour vous nos quatre «coup de coeur» des parcours de motoneige facilement accessibles aux résidents de la région de Québec.

La Réserve faunique des Laurentides

Les Laurentides, c’est un réseau de plus de 2 625 km de sentiers balisés doubles et ultra sécuritaires. De plus, l’emplacement géographique promet une belle couverture de neige d’au moins 350 cm à chaque hiver.

Pour les motoneigistes occasionnels, la Réserve faunique des Laurentides est également l’endroit rêvé. Ce lieu est parfait pour faire une expédition d’une seule journée de motoneige. On peut partir de Québec tôt le matin en empruntant le sentier 3, puis le 369, manger à L’Étape et être de retour chez soi dans la soirée. Ce parcours à l’aller et au retour totalise environ 240 km. Des options d’hébergement existent aussi pour vous accommoder si vous êtes moins pressés ou si vous souhaitez faire la traversée complète du parc des Laurentides en poursuivant votre route sur le sentier 23. Le contraste du paysage est tout simplement à couper le souffle.

Un essentiel autant pour le mordu de motoneige que le motoneigiste occasionnel est le casque modulaire Deluxe de Choko qui offre une solution tout en un. Sa visière transparente double et sa visière teintée rabattable intégrée permettent une excellente visibilité en toutes conditions. Il offre aussi la possibilité de se procurer séparément une visière chauffante afin d’éviter tout risque de condensation. Si vous voulez augmenter votre confort au cours des journées de motoneige, le sous-manteau chauffant de Conforteck vous maintiendra au chaud. De plus, aucun besoin de se soucier de l’autonomie puisqu’il se connecte directement à votre motoneige via un contrôleur Conforteck tel le contrôleur Nano.

Pour plus d’informations à propos des sentiers de la Réserve faunique des Laurentides, voir sur le site de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec la section à propos de la région Québec-Charlevoix-Portneuf et Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les monts Valin au Saguenay

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est considéré comme le paradis de la motoneige au Québec avec ses 3 300 km de sentiers et ses paysages féeriques. Le plus téméraires des motoneigistes sera également comblé, comme il y a également beaucoup de sentiers hors-pistes. De plus, la région offre plusieurs types d’hébergements pour plaire à tous (hôtels, relais, refuges).

Pour ceux qui ont une machine capable d’affronter la montagne et ses chutes de neige abondantes, les monts Valin sont un incontournable. Vous pouvez partir de la ville de Saguenay et aller rejoindre le sentier 93 qui vous permettra de traverser le massif montagneux. Une fois rendus dans les environs du lac Jalobert, vous aurez la possibilité de faire un arrêt à l’Auberge du km 31. Vous pourrez aussi vous reposer au relais de La Chapelle situé un peu plus au sud. Il vous suffira par la suite de continuer sur le sentier qui fait la jonction avec le 93 pour entamer le chemin du retour.

Lorsqu’on sort des sentiers battus dans la poudreuse avec tous les obstacles, une bonne dextérité manuelle est essentielle. C’est exactement ce que propose Choko avec les mitaines Superpack 2. Son dos est plissé pour faciliter les mouvements et les paumes sont renforcées d’une deuxième couche de cuir. Les expéditions hors-pistes demandent également plus d’effort physique et nécessitent une gestion de la température corporelle plus avancée. Les couches de bases Everyday (haut et bas) en laine de mérinos de Icebreaker sont chaudes, respirent, évacuent l’humidité et sèchent rapidement. Des vêtements haute performance pour une expérience haute en émotion.

Pour plus d’informations à propos des sentiers des monts Valin, voir sur le site de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec la section à propos de la région Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Charlevoix et ses environs

La belle région de Charlevoix est accessible en motoneige en partant de Québec sur le sentier 3. Arrivés à la hauteur de Sainte-Anne-de-Beaupré, vous contournez le mont Sainte-Anne au nord pour ensuite reprendre votre périple vers l’est. Il est bien connu que les attraits touristiques ne manquent pas à Charlevoix. Il y a, évidemment, le Casino, mais aussi de nombreux produits du terroir à découvrir ainsi que plusieurs auberges qui proposent des abris sécuritaires pour les motoneiges.

Et tant qu’à passer dans les environs, pourquoi ne pas en profiter pour faire un arrêt à l’Isle-aux-Coudres? Destination extrêmement populaire pendant l’été, l’île a aussi beaucoup à offrir durant la saison froide. Vous n’avez qu’à descendre à Saint-Joseph-de-la-Rive en empruntant les sentiers 378 puis 377; le traversier accepte les motoneigistes à bord. Il est toutefois recommandé d’installer des roues à l’avant de la motoneige pour faciliter son déplacement et éviter les bris. Une petite croisière hivernale suivie d’une courte escapade enneigée au beau milieu du fleuve Saint-Laurent… du dépaysement à peu de frais!

Des escapades plus ambitieuses garantissent des expériences inoubliables, à condition d’être bien préparé. Lorsqu’on est parti pour quelques jours, mieux vaut avoir le nécessaire avant de partir. Pour s’assurer de beaux souvenirs, il vaut mieux rester au chaud. Une bonne couche de base joue un rôle important dans la conservation de la chaleur corporelle. Les couches de base 6000 de Louis Garneau (homme et femme), avec leur tissu Drytex 6000, gardent au chaud et évacuent l’humidité. Plus besoin de se soucier du froid, seulement à profiter du voyage.

Pour plus d’informations à propos des sentiers de Charlevoix et ses environs, voir sur le site de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec la section à propos de la région Québec-Charlevoix-Portneuf.

Circuit J.-Armand Bombardier

Parcourir les 2000 km des Cantons-de-l’Est c’est également redécouvrir la région de Joseph Armand Bombardier d’une façon nouvelle et excitante. Surtout que cette année, en 2017, on fête les 110 ans de l’inventeur natif de Valcourt. De plus, grâce au renom de la marque Bombardier, les Cantons-de-l’Est sont considérés comme la capitale de la motoneige. C’est également une des raisons pourquoi ce merveilleux territoire de neige et d’histoire est une destination fascinante pour les motoneigistes.

Bien que tous les sentiers des Cantons-de-l’Est soient très réputés, c’est sans aucun doute le circuit J.-Armand Bombardier qui fait la renommée de cette région.

On vous conseille également de prévoir du temps pour visiter le Musée J.-Armand Bombardier ainsi que les usines Bombardier (sentiers 35, 521) afin de rendre votre séjour encore plus inoubliable. Ces installations sont accessibles en motoneige, bien évidemment!

Pour tous ces choix de sorties, de bons manteaux et pantalons de motoneige sont des incontournables. Pour homme, le manteau Adventurer de Choko offre résistance et chaleur avec son isolation combinée de 650 g. Il est aussi très pratique avec ses nombreuses poches de rangement et des détails réfléchissants pour une sécurité accrue. Vous pouvez compléter votre ensemble avec le pantalon isolé Crossover. Pour femme, un excellent choix alliant innovations et style est l’ensemble Adrenaline haut et bas de FXR, une marque montante dans le domaine. En effet, il offre plusieurs caractéristiques intéressantes tel que le système d’assistance de flottaison F.A.S.T., une imperméabilité de 20 000 mm, une respirabilité de 8 000 g/m2 et des éléments réfléchissants pour une visibilité de 360°.

Pour plus d’informations à propos des sentiers de Circuit J.-Armand Bombardier et du reste des Cantons-de-l’Est, voir sur le site de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec la section à propos de la région Cantons de l’Est.


Enfin, pour un maximum de plaisir sans anicroche, lors de votre randonnée de motoneige, n’oubliez pas de payer vos frais d’accès aux sentiers et privilégiez la consommation d’alcool à la fin de journée.

Rendez-vous sur les sentiers!

Pour voir une carte interactive des pistes et pour plus d’information sur les sentiers et permis, consultez le site de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec au : fcmq.qc.ca Essayez également l’application iMotoneige, qui vous permettra de connaître l’état des sentiers en tout temps sur votre téléphone! Disponible sur l’App Store ainsi que sur Google Play.

blogue-activites-pendant-les-fetes
Activités

Quelques activités à faire en famille durant la période des Fêtes!

publié par Latulippe 27 décembre 2016 0 commentaires

La fin du mois de décembre est synonyme de congé en famille. Entre deux repas copieux, nous manquons parfois d’inspiration pour trouver un prétexte pour sortir prendre l’air tous ensembles.

Pour vous aider à profiter « du dehors », voici une belle sélection d’activités qui mettent en valeur le caractère hivernal de Québec (que ce soit pour le natif du coin ou dans le cadre d’un séjour dans cette ville). Enfin, nous profitons de l’occasion pour vous souhaiter bien du plaisir avec vos proches lors de vos sorties extérieures ainsi qu’un excellent temps des Fêtes!

PATINER SUR L’ANNEAU DE GLACE DES PLAINES D’ABRAHAM

Où: Les Plaines d’Abraham
Quand: Ouvert tous les jours de 10h à 22h, jusqu’à la fin de l’hiver (mars/avril)
Coût: Gratuit
Services: Accès à un chalet, location de patins ($), location de cadenas ($), aiguisage de patins ($) et collations ($).

Peu importe que vous y alliez en famille, entre amis ou en couple, patiner au centre-ville reste une activité classique à faire durant l’hiver! Les gros flocons qui tombent, les lumières de la ville, la vue sur le fleuve et le caractère historique des lieux : tous les éléments sont réunis pour y passer un moment magique.

Situé sur le terrain des sports des Plaines d’Abraham, cette patinoire réfrigérée vous permet de patiner peu importe la température. Il y a même une glace réservée à la pratique du hockey à deux pas de l’anneau de glace. Amateur de ce sport, sortez vos bâtons et votre rondelle!

LE FESTI LUMIÈRE À L’AQUARIUM DE QUÉBEC

Où : L’Aquarium de Québec, 1675 Avenue des Hôtels.
Quand : Tous les soirs de 18h à 21h, du 26 décembre au 11 mars. Exceptions : du 13 janvier au 25 février, les vendredis et samedis soirs seulement.
Coûts : Adulte : 10$, Ainé : 9$, Enfant de 3 – 17 ans : 5$ et Enfant de 2 ans et moins : gratuit!
Services : Accès à un chapiteau chauffé, foyers extérieurs, collations ($), etc.

Le Festi Lumière, un parcours extérieur illuminé par plus de 500 000 DEL, est considéré comme une sortie familiale incontournable cet hiver! C’est l’occasion de visiter la forêt enchantée, d’apprécier les structures en forme d’animaux, les projections lumineuses ainsi que la boîte à musique.

Ajoutez à cette féérie de lumières l’observation des animaux de l’Aquarium dans un décor enneigé, les glissades et les nombreux jeux gonflables illuminés. C’est le rendez-vous parfait pour plonger les grands comme les tout-petits dans la magie de l’hiver. Vous vivrez sans aucun doute une soirée inoubliable!

L’HÔTEL DE GLACE DE QUÉBEC

Où : Hôtel de Glace de Québec au Village Vacances Valcartier, 1860 boulevard Valcartier
Quand : Du 4 janvier au 26 mars 2017, tous les jours de 10h à minuit (visite libre), 12h à 17h30 (visite guidée).
Coûts : Adulte : 15.87$, Jeune de 12 – 17 ans ou ainé : 14.13$, Enfant de 5 – 11 ans : 8.05$, Enfant de 4 ans et moins : gratuit! Prix réduits de 20h à minuit.
Services : Stationnement gratuit, accès à un chalet, restaurants et collations ($), tire sur neige ($), location de casiers ($), nuit à l’hôtel ($), bar de glace ($), glissades ($), etc.

Unique en Amérique, l’Hôtel de Glace de Québec est le premier hôtel au monde à avoir été entièrement fabriqué de glace et de neige! Plus qu’un simple hôtel, cette œuvre d’art est visitée par des gens du monde entier! Découvrez une foule de pièces fascinantes telles que la chapelle, le grand hall, les chambres thématiques, le théâtre, le bar de glace ainsi que la grande glissade et les expositions. Pour une aventure ultime, réservez l’une des suites thématiques donnant accès aux spas et saunas extérieurs ou savourez un cocktail servi dans un verre de glace! De plus, comme l’Hôtel de Glace est maintenant situé au Village Vacances Valcartier, vous pourrez profiter de forfaits incluant des glissades extérieures sur neige ainsi que le tout nouveau Bora Parc, qui vous propose des glissades d’eau intérieure, même l’hiver!

Que vous souhaitiez simplement visiter l’Hôtel de Glace ou encore y passer la nuit, une expérience nordique inoubliable vous attend!

FÊTER LE JOUR DE L’AN SUR LA GRANDE-ALLÉE

Où : Grande Allée, Québec
Quand : Du 27 au 31 décembre, tous les jours de 11h à 23h.
Coûts : Accès au site gratuit.
Services : Terrasses chauffées ($), bars extérieurs ($), tyrolienne urbaine de 200 m, glissade géante, projection lumineuses, spectacle du jour de l’An et restaurants ($).

Fêter le jour de l’An sur la Grande-Allée est un événement à ne pas manquer. Cet énorme « party » extérieur est un heureux mélange des festivités d’autrefois et de celles d’aujourd’hui. La scène sera située à la place de l’Assemblée Nationale, devant l’hôtel du Parlement. À tous les jours jusqu’à 23h, profitez d’une foule d’activités gratuites telles qu’une tyrolienne urbaine de 200 mètres, une grande roue, une glissade géante et des projections lumineuses.

Cette année, le DJ Madeon sera aux commandes le 31 décembre dès 23 heures. Il fera danser la foule au son de sa musique électronique. Pour chauffer le public, il y aura en première partie de la musique traditionnelle, une troupe de danseurs ainsi qu’un ensemble de percussions. Bien évidemment, au détour de la nouvelle année, le traditionnel décompte de minuit sera lancé, suivi par les feux d’artifices qui promettent, comme toujours, d’être spectaculaires. Une soirée festive au cœur de la ville de Québec!

AVENTURE INUKSHUK

Où : Aventure Inukshuk, 131 Route de Duchesnay, accueil au pavillon Du Labyrinthe.
Quand : Tous les jours, de 9h à 17h, jusqu’à la fin de l’hiver.
Coûts : Le coût varie selon les activités et le forfait de traîneau à chiens choisis. Adulte : à partir de 50$ par personne, Enfant de 6 – 12 ans : 50% de rabais, Enfants de 5 ans et moins : gratuit!
Services : Accès à un chalet, visite des chiens de traîneau, location de traîneaux à chiens ($), location de motoneige ($), hébergement ($), restauration ($), etc.

Aventure Inukshuk est une jeune équipe de passionnées de la nature, du plein air et des animaux qui se spécialise dans les randonnées en traîneaux à chiens. Les sorties se font dans un milieu majoritairement boisé avec des sentiers réservés à l’usage des clients. Plusieurs types d’expériences sont possibles, allant d’un tour familial d’une trentaine de minutes à une expédition plus technique d’une durée de 2 à 3 jours. Aventure Inukshuk offre également la possibilité de faire la location de motoneige, avec ou sans guide. Un vaste éventail d’activités pour tous les goûts!

Comme cette activité se déroule à la Station touristique Duchesnay, il vous est également possible de profiter de l’hébergement, des restaurants ainsi que des autres activités offertes. Plus d’excuses, on va dehors!

raquette en sentier
Activités

Les 5 plus beaux sentiers de raquette autour de Québec

publié par Latulippe 6 décembre 2016 4 Commentaires

La raquette est un excellent sport hivernal pour tester vos limites et découvrir de nouveaux paysages naturels au Québec. La pratique de la raquette est accessible à tous : elle ne nécessite pas d’entraînement particulier et peut être fait à quelques minutes de route de la ville. De plus, vous pouvez facilement personnaliser votre randonnée selon vos goûts et votre niveau d’habileté en choisissant un sentier correspondant au niveau de difficulté auquel vous voulez vous mesurer.

Pour ceux qui habitent Québec ou qui profitent du congé des Fêtes pour y visiter famille et amis, voici donc, pour vous donner la piqûre, cinq sites «coups de cœur» pour la raquette dans cette région. Au plaisir de vous y croiser!

LA VALLÉE BRAS-DU-NORD

Où : 100 av. Saint-Jacques, Saint-Raymond, 418-337-2900 | Site officiel
Tarif : 7,39 $ (adulte) et 6,09$ (étudiant)
Réseau : 7 sentiers sur un total de 80 km

La Vallée Bras-du-Nord est une destination plein air incontournable avec ses sentiers qui ont un cachet unique surtout lorsque la végétation est enneigée. Le paysage est tout simplement féérique.

Ceux qui connaissent ce secteur savent que certaines sections présentent un dénivelé qui saura vous garder au chaud… Le choix d’une raquette adaptée aux terrains montagneux, intégrant une cale de montée et un cramponnage suffisant vous assurera un maximum de plaisir et de sécurité, tout en réduisant vos efforts.

Pour ce genre de défis, la raquette Symbiose Elite, fabriquée en France par la compagnie TSL, est tout indiquée. Elle est l’exemple parfait de la raquette 2.0 avec de véritables avancées techniques en matière de conception : traction irréprochable, cale de montée maniable avec un bâton de marche, harnais novateur ajustable à chaque grandeur de bottes et enfin, un châssis en polymère Hyperflex révolutionnaire.

STATION TOURISTIQUE DUCHESNAY

Où : 140 Montée de l’Auberge, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier | Site officiel
Tarif : 5,65$
Réseau : 10 sentiers, donc 4 boucles (1,3km – 6km) et un aller-retour de 26 km


Que vous vouliez passer une fin de semaine en amoureux, des vacances en famille ou une soirée spéciale entre amis, toutes les occasions sont bonnes pour aller faire de la raquette à la Station touristique Duchesnay. Situé à 30 minutes de Québec, ce site exceptionnel vous offre 22,4 km de sentiers balisés. Vous pourrez également pénétrer au cœur de la nature et découvrir les 4 refuges chauffés qui vous attendent sur les parcours.

Accessibles à toute la famille, ces sentiers ne présentent aucune difficulté technique particulière et ne nécessite pas de matériel de pointe ou encore une condition physique digne d’un athlète olympique. On privilégiera donc une raquette principalement conçue pour le confort et la facilité d’utilisation. Nouveauté de la compagnie Pèlerin, les raquettes Évasion, offertes avec une paire de bâtons ainsi qu’un sac de transport, sauront combler vos attentes. Leur forme ergonomique vous garanti une démarche naturelle, un antiadhésif sous la raquette empêche la neige de coller et le harnais est confortable et facile à ajuster. Un vrai charme!

PARC NATIONAL DE LA JACQUES CARTIER

Où : 103 chemin du Parc, Stoneham-et-Twekesbury | Site officiel
Tarif : 8,50$
Réseau : 11 sentiers sur un total de 78,7 km

À moins de 30 minutes de Québec, le parc national de la Jacques-Cartier offre un panorama magnifique. Le contraste du grand plateau montagneux et des vallées aux versants abrupts vous coupera le souffle! Avec une rivière qui serpente les 550m de la vallée de la Jacques-Cartier, une randonnée en raquette sur ce site, c’est respirer la nature en abondance!

Au regard de la diversité des sentiers de ce parc, le choix d’une raquette polyvalente se révèlera votre meilleur atout. La compagnie américaine MSR, forte de son expérience dans les produits de montagne, a créé les raquettes Revo Explore d’une versatilité impressionnante. Une valeur sûre : une forme ergonomique confortable, une accroche puissante et sécuritaire quelque soit l’angle de progression ainsi que la possibilité d’installer aisément des rallonges afin d’améliorer sa portance ne sont que d’un échantillon des qualités de cette raquette.

CAMP MERCIER

Où : Réserve faunique des Laurentides, route 175 N, 418-848-2422 | Site officiel
Tarif : 5,65$
Réseau : 8 sentiers sur 32 km

Pour la raquette, la renommée du Camp Mercier n’est plus à faire! Situé dans la Réserve faunique des Laurentides, à moins d’une heure de Québec, il propose aux raquetteurs une grande variété de sentiers, une saison exceptionnellement longue (jusqu’en avril) et des paysages grandioses de nature infinie. Enfin, le sentier Le Sommet (une boucle de 12,5 km) offre une vue exceptionnelle et, à lui seul, vaut franchement le détour!

À l’image du parc de la Jacques Cartier, la variété des chemins au Camp Mercier nécessite des raquettes polyvalentes capables de s’adapter à tous les terrains. On notera également la réputation du secteur pour ces accumulations de neige parfois surprenantes. Si l’équipe du Camp Mercier fait un travail remarquable pour entretenir ses sentiers, il n’est pas rare d’évoluer dans la neige folle. Des raquettes légèrement plus grandes que la moyenne seront un atout précieux si la poudreuse s’invite en grosses quantités. La Blizzard II de la compagnie québécoise Louis Garneau, disponible dans une grandeur allant jusqu’à 10X36 po, rassemble toutes les qualités requises pour ces conditions. Ce modèle est idéal pour tous ceux qui recherchent un produit efficace sans compris face au confort : elle possède un harnais avec le système de serrage reconnu Boa™ d’usage facile, à la fois rapide et puissant ainsi qu’une cale de montée qui aidera aux ascensions les plus longues. Cette raquette vous fournira que du plaisir lors de la découverte de sentiers à l’allure inexplorée…

PROMENADE SAMUEL DE CHAMPLAIN

Où : 2795, boulevard Champlain
Québec (Québec) | Site officiel
Tarif : Gratuit à l’année!
Réseau : 1 sentier de 4,3 km le long du fleuve Saint-Laurent


La promenade Samuel-De Champlain est un grand espace public ouvert à l’année. En hiver, une piste multifonctionnelle en bordure du fleuve est damée pour les amateurs de marche ou de raquettes. Cet oasis en pleine ville est situé le long du boulevard Champlain, entre le pont Pierre-Laporte et la côte de Sillery. Avec une vue imprenable sur les glaces et les bateaux qui circulent sur le Saint-Laurent, c’est l’endroit idéal pour une marche contemplative ou pour une course hivernale qui vous revigorera le système!

Les amateurs de vélo et de course à pied connaissent la promenade Samuel-De-Champlain par cœur… Mais dès que la neige recouvre l’asphalte, ces activités sportives n’ont pas le choix de céder leur place à d’autres, plus adaptées à la saison froide. Ainsi, depuis quelques années, la course en raquettes gagne en popularité. Les fabricants de raquettes l’ont bien compris et proposent désormais des modèles conçus spécifiquement pour cette activité. Ne vous fiez pas au design minimaliste des raquettes de course Symbioze Racing de TSL. Elles se révèlent être une arme redoutable lorsqu’il s’agit de battre des records! Avec moins de 12 oz par raquette, elle est la plus légère disponible sur le marché. Sans pivot, ce modèle procure, grâce à son chassis Hyperflex, un dynamisme et une flexibilité incroyable. En somme, sa conception supérieure offre au coureur une expérience rêvée : une foulée parfaitement naturelle et une transmission des appuis extraordinaire.

blogue-choisir-la-bonne-botte
Activités

Choisir la bonne botte pour la bonne activité!

publié par Stéphanie 29 novembre 2016 0 commentaires

L’achat de nos bottes d’hiver devient bien trop souvent quelque chose de compliqué alors que cela ne devrait pas l’être. Nous optons trop fréquemment pour un modèle passe-partout, qui pourra convenir pour le plus d’activités possible. C’est une des raisons pour laquelle on finit généralement avec les orteils gelés durant certaines activités!

Le type d’activité ainsi que l’intensité à laquelle vous pratiquerez cette dernière influencera votre choix de bottes. Également, vous devez choisir l’isolation appropriée pour cette activité afin de garder vos pieds bien au chaud et au sec ! Bien sûr, comme chaque personne est différente, votre achat se fera aussi en fonction de vos goûts et vos caractéristiques personnelles.

Voici donc quelques notions importantes qui vous aideront dans l’acquisition de vos prochaines bottes d’hiver.

LES BOTTES DE MOTONEIGE

Températures : Grands froids, -40 à -20 degrés
Niveau d’activité : Stationnaire, faible
Type d’activité : Motoneige, promenades en calèche, traîneaux à chiens, pelleter, etc.

La botte de motoneige a un feutre amovible comme élément d’isolation. Ce type de botte est donc idéal pour être utilisé dans une activité où l’on bouge peu et où la dépense calorique est faible. L’isolation synthétique gardera la chaleur de votre pied emprisonnée à l’intérieur de la botte. Si vous l’utilisez pour une activité plus intense, cela favorisera la sudation et par la suite, le froid.

Truc : Dans une botte trop petite, la circulation sanguine se fait moins bien, alors qu’une botte trop grande va laisser trop d’air froid circuler. Il va sans dire que vous devez choisir une botte de la bonne grandeur… mais comment faire? Lorsque vous essayez la botte, enlevez l’isolant et appuyez votre talon au fond de la botte. Si vous avez la largeur d’un pouce entre votre plus gros orteil et la fin de la semelle, la botte est de la bonne grandeur.

LES BOTTES DE FOURRURE

Températures : Grands froids, -40 à -20 degrés
Niveau d’activité : Stationnaire, faible
Type d’activité : Pelleter, promenades en calèche, traîneaux à chiens, etc.

La botte de fourrure utilise l’efficacité naturelle de la fourrure pour vous garder au chaud. Ce type de botte est généralement utilisé dans une activité où l’on bouge peu et où la dépense calorique est faible. Il est important de choisir des bottes avec de la fourrure véritable versus de la fourrure synthétique. Pourquoi? Simplement parce que la vraie fourrure ne gèle pas dans les grands froids. Elle crée aussi un microclimat autour de vos pieds, ce qui vous gardera au chaud et protégera vos orteils du vent. Comme les bottes de motoneige, la majorité des bottes de fourrure possèdent un feutre amovible, donc n’utilisez pas ce genre de botte pour une activité trop intense, puisqu’elle favorisera la sudation et par la suite, le froid.

LES BOTTES DE RAQUETTE

Températures : Entre -20 à 0 degrés
Niveau d’activité : Intense
Type d’activité : Raquette, marche, etc.

Les bottes pour faire des activités plus intenses telles la raquette et la marche sont en fait conçues pour les activités où l’on bouge beaucoup et où la dépense calorique est élevée. De plus, elles ont souvent une conception avec une membrane imper-respirante qui laisse l’humidité générée par le pied s’échapper afin de les garder bien au sec et donc plus au chaud. Leur isolation varie habituellement de 200 g et 600 g, le grammage le plus élevé étant le plus chaud.

Truc : Peu importe l’activité, il est suggéré de choisir des chaussettes synthétiques ou en laine mérinos afin de garder vos pieds au chaud. L’important c’est d’éviter les chaussettes en coton car ce matériel garde l’humidité. De plus, vous ne devriez jamais utiliser les mêmes bas que vous avez portés durant la journée (ou même durant le transport) étant donné qu’ils seront déjà humides. Une fois l’humidité entrée dans vos bottes, il est difficile de la faire sortir.
Pour voir notre sélection de chaussettes.

LES BOTTES DE VILLE

Températures : Froids léger, -10 à 8 degrés
Niveau d’activité : Moyen à faible
Type d’activité : Vie de tous les jours, faire les courses, le travail, la marche, etc.

Les bottes de ville sont conçues pour un niveau activité moyen à faible et ont un aspect mode plus important. Elles ont habituellement une isolation d’environ 200g. Celles qui se démarquent nettement sur le plan de la chaleur dans cette catégorie sont celles doublées en laine de mouton. Ce type de botte sera idéal pour vos activités de tous les jours et pour vous rendre au travail au sec!

Truc : Optez pour un modèle avec une base 100% imperméable, afin d’être à l’abri de toutes les intempéries et des températures incertaines (neige collante, pluie, boue, etc.).

En espérant que ces quelques conseils vous aideront dans votre sélection de bottes d’hiver cette année!

ban_blog_1170_585
Activités

Trouver le bon manteau pour la bonne activité

publié par Stéphanie 1 novembre 2016 0 commentaires

L’achat d’un manteau d’hiver n’est pas une chose simple. Bien sûr, comme chaque personne est différente, votre achat se fera en fonction de vos besoins et de vos caractéristiques. Toutefois, il y a quelques notions importantes qui valent la peine d’être connues. En voici donc quelques-unes afin de vous aider dans l’acquisition de votre prochain manteau d’hiver!

ISOLANT SYNTHÉTIQUE vs DUVET

Lorsqu’on magasine en ligne un manteau d’hiver et même pour notre culture personnelle, il est important de connaître la différence entre un isolant synthétique et un duvet naturel. Certes, le premier est fait de matières synthétiques afin d’imiter le deuxième. Toutefois, la différence entre les deux est bien plus significative.

Un isolant synthétique évacue davantage l’humidité et la chaleur du corps. Il est donc idéal pour les activités hivernales intenses telles que la randonnée, la raquette, le ski alpin, etc. Il est également parfait pour les personnes qui dégagent énormément de chaleur.

De son côté, le duvet naturel emprisonne la chaleur du corps et est donc préférable pour les personnes qui ne dégagent pas beaucoup de chaleur ainsi que pour les activités légères dans un grand froid.

MANTEAUX ENTRE-SAISON / MANTEAUX POUR LES COURSES

Température : Incertaine (pluie, neige, soleil), entre 0 à 15 degrés.

Lorsqu’on veut aller prendre une marche en avril, racler nos feuilles en octobre ou simplement faire nos courses en hiver, il est parfois difficile de trouver le bon manteau à porter. Que ce soit pour magasiner ou faire des activités légères dans des températures moyennes et incertaines, on veut opter pour un manteau respirant, léger et qu’on peut facilement transporter s’il fait trop chaud.

Si vous êtes quelqu’un qui ne dégage pas beaucoup de chaleur ou qui est plus frileux, vous pouvez opter pour un manteau en duvet, qui conservera bien la chaleur. Le manteau Metropolis II pour femmes de The North Face en est un bon exemple, ainsi que le manteau Stretchdown RS pour hommes de Mountain Hardwear.

À l’opposé, si vous êtes une personne qui dégage énormément de chaleur, vous allez opter pour un manteau en synthétique, par exemple, la gamme de manteaux Thermoball de The North Face pour hommes et femmes ou la gamme de manteaux Atom LT d’Arc’teryx. Ces manteaux vous apporteront de la chaleur lorsque c’est nécessaire tout en laissant passer l’humidité si vous avez chaud.

MANTEAUX POUR ÊTRE ACTIFS EN HIVER

Température : Entre -20 à 0 degrés.

Lorsqu’on va patiner, skier ou faire de la planche à neige, on veut opter pour un manteau synthétique plus chaud et qui garde la chaleur. De plus, avoir un manteau ayant une membrane imperméable vous protégera contre les intempéries (vent et neige). Finalement, il existe d’autres options qui vous feront apprécier davantage votre manteau, telles les poches à l’intérieur, la jupe pare-neige, les trappes sous les bras, etc. De bons exemples sont le manteau à capuchon Blanchette pour femmes de Helly Hansen ou le manteau isolé à capuchon Fantasy pour hommes de Salomon.

Pour optimiser votre équipement d’hiver, il ne faut pas négliger la couche de base et la couche intermédiaire. Optez pour une couche de base de qualité, comme le chandail pour hommes Tech Half Zip de Icebreaker, 100% en laine mérinos ou le chandail pour femmes Warm Ice Crew de Helly Hansen, 57% mérinos et 43% polypropylène. Ils sauront vous garder au chaud et au sec, peu importe le manteau que vous choisirez.

Aussi, peu importe l’activité pratiquée, il est déconseillé de choisir une couche de base ou des vêtements en coton. Pourquoi? Le coton est reconnu pour emprisonner l’humidité. Si vous transpirez le moindrement lors de votre activité, votre sueur se transformera en humidité et restera collée à votre corps. Vous risquez donc d’avoir froid!

Le saviez-vous ? L’air est votre plus grand allié l’hiver puisqu’un bon isolant est un isolant qui emmagasine bien l’air afin d’accumuler la chaleur!

Astuce : Il est important de choisir la bonne grandeur de manteau. Trop souvent les gens choisissent un manteau trop serré, ce qui écrase l’isolant à l’intérieur et ne laisse pas de place pour une couche d’air. À l’inverse, avec un manteau trop grand, la chaleur sera facilement perdue. Si vous comptez porter une couche intermédiaire, il faut toutefois choisir un manteau assez grand pour l’insérer sans trop comprimer l’isolant et rester à l’aise dans vos mouvements.

MANTEAUX POUR LES GRANDS FROIDS / ACTIVITÉS STATIONNAIRES

Températures : Grands froids, -40 à -20 degrés

Que ce soit pour travailler dans le nord, promener votre chien à -30 degrés dehors ou simplement pour profiter des tempêtes de neiges, si vous faites des activités plus stationnaires dans un grand froid, vous allez opter pour un manteau en duvet avec une membrane 100% coupe-vent et minimalement résistant à l’eau. Vous devriez également choisir un manteau plus long, qui couvrira vos fesses, peu importe si vous êtes un homme ou une femme. Finalement, vous allez choisir un manteau avec de la fourrure véritable autour du capuchon. Pourquoi? Simplement parce que la vraie fourrure ne gèle pas dans les grands froids. Elle crée un microclimat autour de votre visage, ce qui vous gardera au chaud et vous protégera du vent.

Nous avons plusieurs manteaux fabriqués au Canada ou de marques canadiennes. Prenez par exemple Canada Goose ou Quartz Co. Il existe également Kanuk, une marque québécoise, qui utilise le Thermo + gonflant, un isolant synthétique qui crée une couche d’air très similaire au duvet. Ces manteaux, en plus d’avoir de belles coupes, ont une longue durée de vie et sont faciles d’entretien.

En espérant que ces petits conseils sauront vous aider.
Bon magasinage!

course-cover-steph
Activités

Bien s’habiller pour courir l’automne!

publié par Stéphanie 18 octobre 2016 1 commentaire

Depuis quelques années, de plus en plus d’adeptes de la course à pied sillonnent la ville. Je suis l’une d’eux! Je cours depuis plusieurs années et l’automne j’aime bien délaisser mes souliers de route pour mes souliers de course en sentier afin, bien sûr de varier mon entraînement en changeant le mal de place, mais surtout pour profiter des paysages colorés que la nature nous offre. Par contre qui parle d’automne, parle aussi de températures un peu plus fraîches. On doit donc adapter nos vêtements en fonction de celles-ci. Voici donc quelques conseils pour profiter pleinement de vos entraînements en pleine nature :

Couche de base

Lorsque Mère Nature est de notre côté et qu’il ne vente pas trop, une simple couche de base suffit pour faire notre entraînement. La couche de base se porte directement sur la peau. Son objectif est d’évacuer l’humidité afin de nous garder au sec. On évite donc le coton car il garde l’humidité une fois mouillé. On optera plutôt pour un chandail en laine mérinos ou en synthétique. On peut porter une couche mince Helly Hansen ou d’épaisseur moyenne Sugoi, toujours selon la température. Par temps un peu plus frais j’aime bien superposer les 2, la première couche me permettant de rester au sec et la deuxième me donne juste assez de chaleur pour ne pas avoir froid.

Couche extérieure

Lorsque le vent ou la pluie se met la partie, on a besoin d’un peu plus de protection. D’où l’importance d’avoir un manteau coupe-vent, de type softshell, dans sa garde-robe. En plus de protéger du vent, ce type de manteau est résistant à l’eau et permet à l’humidité de s’échapper. De préférence, j’opte pour un manteau souple et extensible afin de garder une bonne liberté de mouvement pendant que je cours.

Bien que la majorité des modèles ont des logos réfléchissants, j’aime porter des vêtements colorés pour la visibilité qu’ils m’apportent.

Bas du corps

Pour le bas du corps, j’opte pour un capri d’entraînement pour son confort et sa souplesse. Comme tous les autres vêtements, il doit lui aussi permettre d’évacuer l’humidité. Même s’il ne me protège pas nécéssairement du vent, il garde mes muscles au chaud.

Accessoires

Quand je vais m’entraîner, j’aime être le plus léger possible. Un indispensable à cacher dans une poche de manteau est un foulard Buff. J’en amène toujours un avec moi à cause de sa polyvalence et sa légèreté. On peut le porter en bandeau, en cache-cou ou même en tuque. Et le plus important il ne prend pas de place!

Aussi, lorsque je pars pour une longue sortie et que j’ai besoin d’amener eau et nourriture, j’utilise une petite bouteille qu’on tient à la main. Pour ce qui est d’amener un gel ou une barre énergétique, je porte le petit sac de taille Mirage Pak de Nathan.

Chaussure

Pour les pieds, je choisis une chaussure adaptée à la course en sentier, soit une chaussure souple, légère et des crampons assez mous qui m’offrent une bonne adhérence au sentier. Certains préféreront un soulier imperméable. Pour ma part je préfère optimiser l’évacuation de l’humidité.

Au plaisir de vous croiser dans les sentiers!

article-steph

Ce que je porte :

1. Manteau Animagi
2. Chandail Speedster 4 Print
3. Cache-col Original
4. Chaussures GT-2000 4 Trail

Automne 2016 action de grâce
Activités

5 activités en famille pour l’Action de grâce

publié par Latulippe 4 octobre 2016 0 commentaires

Le week-end le plus coloré de l’année est à nos portes et nous avons pensé vous donner quelques pistes pour que ces 3 jours au grand air soient mémorables.

La Grande Virée des couleurs du Mont-Saint-Anne

Il s’agit d’un classique qui fait fureur à chaque année. De nombreuses activités sont au programme jusqu’au 10 octobre: Les sentiers de vélo de montagne, les sentiers de randonnée pédestre, le disc golf, l’hébertisme auxquels s’ajouteront des jeux gonflables et une foule d’autres surprises.

Site web de l’événement

Le Festival d’automne du Mont Sutton

Si vous pensez à une escapade en dehors de la région de Québec, le Festival du Mont Sutton est un incontournable.

Voici quelques idées d’activités au programme :

  • Randonnées guidées
  • Initiation au « slackline »
  • Location de « fatbike » ($)
  • Mini parcours d’hébertisme
  • Jazz et chansonniers
  • Dégustations de vins locaux ($)
  • BBQ au pied des pistes ($)
  • Grande vente d’équipements de ski

Site web de l’événement

Le Festival de l’oie de Montmagny

Il s’agit de la 45 ième édition.

Vous pourrez participer à de nombreuses activités extérieures en plus des spectacles offerts.

Un classique parmi les classiques de la fin de semaine de l’Action de grâce.

Site web de l’événement

Le Géo Rallye des Marais du Nord

Pour tous ceux et celles qui veulent jumeler plein air et technologie, voici l’activité idéale qui se tiendra le 10 octobre prochain. Jeu questionnaire, chasse au trésor et géocaching, tout est là.

Vous pouvez aussi vous y rendre en tout temps et arpenter les 8km de sentiers aménagés.

1100, chemin de la Grande-Ligne, Stoneham (Québec)
Téléphone : (418) 841-4629
Courriel : maraisdunord@apel-maraisdunord.org

Site web de l’événement

L’autocueillette de citrouilles et activités d’Halloween à la ferme Bédard & Blouin (Beauport)

C’est une activité familiale par excellence. Le 10 octobre prochain (et tous les weekends du mois d’octobre), choisissez parmi 20 variétés de courges comestibles et décoratives, parcourez le labyrinthe de balle de paille intérieur, dégustez des recettes à base de courges comestibles et participez à l’atelier de décoration de citrouilles ($).

Site web de l’événement

Pour pratiquer vos activités préférées bien au chaud, n’oubliez pas de vous équiper dans un de nos deux magasins Latulippe.

Bon week-end de l’Action de grâce à tous!